identification
mot de passe

 


Le jeu de rôles, fiston, est un peu comme un film ou une pièce de théâtre. Ben oui, chaque joueur joue un personnage et l’un d’entre eux joue le metteur en scène (le maître du jeu). Non, le maître du jeu, malgré une appellation sado-maso n'est pas (toujours) un pervers frustré. Ni un gourou.

A la différence d’un film ou d’une pièce, les joueurs peuvent interagir dans le scénario. Comment ? En fait, très simplement, chaque action importante (des combats, des discussions avec des personnages intervenant dans le scénario, cuisiner un hot-dog) est interprétée par les joueurs comme ils le désirent. L’action décidée est alors réglée par l’intermédiaire d’un jet de dés dont le résultat annonce ou non la réussite de l’action. A la différence des autres jeux les joueurs jouent ensembles, le but étant au fil des scénarios de permettre à son personnage d’évoluer. La partie ne se finit pas lors de la mort de votre personnage car il vous est tout à fait possible d’en créer un nouveau et de le lancer également dans l’aventure. Si cela vous intrigue n’hésitez plus ; la meilleure façon de vous rendre compte du fantastique potentiel que vous donne le jeu de rôle, c’est de vous y mettre et de vivre votre première aventure.

Il existe de nombreuses associations en France qui organisent des initiations pour faire débuter les joueurs. Des magazines spécialisés (comme Casus Belli, Backstab) publient les annonces de clubs voulant se faire connaître. Vous pouvez aussi vous renseigner dans votre fac, lycée... qui renferment souvent de nombreux joueurs. Bref, où que vous soyez en France, vous trouverez facilement un groupe de rôlistes décérébrés auquel vous joindre, rituellement, comme de bien entendu. Sans aucunes difficultés.

Ou alors vous le faites exprès, petit coquin !


Des infos et des sources bien plus fiables sur LE site de jeux de rôle francophone, le GROG
Et une approche bien plus communautaire sur le site de la Fédération Française.