identification
mot de passe

 

Petite Présentation
Groumphillator Hammer Sma
shed Face

Déjà, si vous l'avez ratée, une petite présentation des différentes personnes qui font le site.

Sinon, je ne suis pas écrivain. Ni pigiste. J'écris pour me faire plaisir en priorité et n'ai pas la prétention de savoir mieux écrire que le reste du monde. Ceci étant dit j'ajouterais ce point, important:

There's something inside me
It's, it's coming out
I feel like killing you
Let loose the anger,
held back too long
My blood runs cold

Through my anatomy, dwells another being
Rooted in my cortex, a servant to its bidding

Brutality now becomes my appetite
Violence is now a way of life
The sledge my tool to torture
As it pounds down on your forehead


Et oui, Hammer Smashed Face c'est la suite de mon pseudo stupide. Voila qui est dit !

Je vous la joue court, voici quelques liens où me pêcho histoire de faire causette.

Sur le webzine French-Metal, consacré au métal extrême, où je suis chroniqueur et éditorialiste.
Sur le Forum Nemedia, consacré au jeu de rôle du même nom. J'y suis admin.
Sur le Forum consacré à Sombre, Extinction et tous les jolis jeux qui respirent la joie de vivre de Johan.
Sur le site Oh My Gore ! consacré aux films de genre, j'y suis chroniqueur.

Comme j'aime bien faire plein de trucs et tout laisser en plan après les avoir oubliés, on peut me trouver également sur :

Wikipédia
Mon blog
Last.fm
MySpace
DailyMotion
Imm3moria


J'écris pas mal, j'ai laissé pleins de trucs en vrac un peu partout sur le ouaib. Des nouvelles, des débuts de romans, des jeux esquissés via des forums. Je ne me rappelle pas les adresses de tous ces trucs. Désolé.


Objectif : Thunes

Je n'ai pas vraiment de but concernant les jeux amateurs que j'écris, ni les gens avec qui j'écris. Mais une chose est sûre, aucun de ces jeux ne sera publié car je m'y refuse. Ces jeux sont gratuits pour permettre au plus grand nombre de s'amuser gratuitement, sans d'autres dépenses que celles que VOUS choisissez (pages imprimées, etc).

En quelque sorte, je suis pour l'émancipation des rôlistes (oh la zolie phrase)...